LIEUX HISTORIQUES


LES VILLES ET LES LIEUX DE L’HISTOIRE DE LA GUINÉE BISSAU

Cartina lug stor Au delà de la beauté des paysages naturels, de la flore et de la faune, la Guinée Bissau a des précieux témoignages du millenium passé.
Aujourd’hui ces lieux nous font réfléchir sur les interactions, malheureusement souvent dramatiques, entre les puissances étrangères (européennes et aussi africaines) et les peuples locaux.
Le parcours peut être figé sur les moments historiques qui correspondent à quatre types de proposition de visite: le chemin des esclaves, l’héritage colonial, la mémoire de la libération et la vie moderne.

Le chemin des esclaves
EscravosLa Guinée Bissau, comme la plus part des Pays Africains, a été objet de commerce des esclaves avec épicentre à Cacheu, port principal d’embarquement.
De cette époque on peut voir seulement certains restes, des poteaux liés à des arbres sur une île pas loin de Cacheu, appelée «Ile des esclaves».
La création du Mémorial de l’Esclavage est en cours auprès de l’ancienne Maison Gouveia, bâtie en XVII siècle, en style colonial.
On peut lire des autres détails sur le box à droite LE CHEMIN DES ESCLAVES.

L’héritage colonial
Cette période a laissé ses témoignages en termes d’organisation des villes, des bâtiments publics et privés et de quelques intéressantes maisons agricoles.
A la fin de la période coloniale, sous l’euphorie de la libération du Portugal, certains bâtiments ont été détruits; le Palais du Gouverneur par exemple aurait pu être utilisé comme Palais Présidentiel de la nouvelle jeune République.
La plus part des bâtiments est restée pendant plusieurs années en abandon et en détérioration mais maintenant des interventions de récupération sont commencées.
La partie la plus significative de ce patrimoine est dans les villes, dont les principales sont:
Fortaleza Bissau ridBissau
Bissau Velho (la vielle Bissau) est le centre originaire de la ville, derrière le port.
Il est caractérisé par des ruelles tortueuses et par des maisons en style colonial
Le bâtiment plus intéressant est le Fort d’Amure, ou est enterré l’héros révolutionnaire Amilcar Cabral, mail il n’est pas accessible à l’intérieur, étant militaire. La visite de l’extérieur est en tout cas imposante.
Bafatá
La deuxième ville de la Guinée Bissau se lève sur une colline qui domine la rivière Gêba; se trouve à 150 km à est de Bissau. C’est une ville très calme; le centre historique a encore plusieurs maisons en style portugais ancien et des lanternes caractéristiques.
La vue du bord de la rivière est agréable.
Une autre attraction est la maison ou est né Amilcar Cabral, qui se trouve près du marché centrale et a été restaurée et remise en état par UNESCO en 2011.
Cacheu
Escravos3La petite ville de Cacheu est une des plus anciens lieux historiques qui garde encore des paysages très beaux.
Sue le fleuve s’élève un petit fort du XVI siècle en forme presque carrée. En cette zone Francis Drake et John Hawkins se battirent contre les Portugais en 1567.
Le fort, avec ses canons encore bien conservés, a été remis en état en 2004 et des autres interventions pour le reporter à ses fastes sont souhaitées à l’occasion du programme en cours pour le Mémorial de l’Esclavage.
La petite ville de Cacheu est encore pittoresque, avec groupes d’oiseaux et splendides couchers de soleil sur l’eau.
Bolama
Cette ville qui nomme l’ile sur laquelle se lève, a été la capitale de la Guinée Bissau pendant le XIX siècle, lorsqu’elle a été pour longue temps disputée entre Anglais et Portugais.
Aujourd’hui, aussi si plusieurs maisons sont inhabitées et envahies par la végétation, elle conserve encore des témoignages nostalgiques de ce période, lorsqu’elle était bien plus importante qu’aujourd’hui.
Le vieux cimetière d’inspiration vaguement gotique mérite une visite.

22-3 Guiledje 00La mémoire de la libération
La lutte pour l’indépendance du Portugal reste un des facteurs de mémoire les plus vifs pour la population de la Guinée Bissau
Nombreux sont les lieux ou se sont passés des combats; entre ces-ci le plus remarquable est dans le sud du pays auprès du Parc de Cantanhez ou le Musée Guiledje a été créé; là on peut voir les phases de la lutte et des vieux articles militaires et aussi des informations ethnographiques.
La visite est particulièrement intéressante du fait qu’on peut écouter les témoignages des évènements directement dès personnes qui y ont participées.
Voir à droite le box GUILEDJE.
D’autres souvenirs de ces périodes sont des monuments et des plaques commémoratives, mais moins intéressants pour le touriste; entre ces-ci le monument Pidjiguiti, souvenir des travailleurs dissidents morts en 1959 dans le port de Bissau.

b Bissau GB 118La vie moderne
Désormais la Guinée Bissau est un pays entré dans l’ère moderne, avec bâtiments, monuments et locaux similaires à ceux des autres pays africains et du reste du monde.
On voit ça particulièrement dans les nouvelles constructions et activités de Bissau.
Aussi les autres localités ont eu son développement et montrent les mêmes nouveautés.
Ce développement est valable pour les villes susdites mais aussi pour les autres villes grandes et petites. Dans toutes est surtout intéressante la vie de tous-les-jours, qui a lieu autour et à l’intérieur des marchés, l’un des plus grands étant le marché de l’après midi de Gabù, riche de produits naturels et d’ouvrages artisanales typiques.

Comment y arriver
On peut rejoindre tous les lieux ici indiqués avec le transport public.
Pour aller à l’ile de Bolama de Bissau on peut louer une barque ou bien traverser en pirogue l’estuaire jusqu’à Enxude et de là, par terre, arriver à São João, ou n’importe quelle barque peut amener rapidement à Bolama.
La seule localité qu’on peut rejoindre seulement avec des moyens de transport privés est Guiledje.

Où manger et dormir
On peut trouver presque partout des restaurants et des hôtels.
On pourrait avoir une quelque difficulté à trouver un hôtel ou un restaurant dans certaines petites villes.

Des propositions de visite peuvent être vues dans le box à droite; pour d’autres localités on conseille de se rapporter aux adresses indiquées sur la page CONTACTS.

Quelques visites proposées:
LE CHEMIN DES ESCLAVES
Escravos



Lieu:< Cacheu

Période:toute l'année
(seulement en saison sèche pour l’île des esclaves)

Un parcours de la mémoire d’un période obscure de l’histoire africaine. Un moment pour réfléchir ensemble et pour connaître implications inconnues.

GUILEDJE
Guiledje cannone

Zone: extrème sud
transport: auto
durée: 1 ou 2 heures
periode: toute l'année
conseillé visite en même temps à Cantanhez

Le musée de l'indépendance de la Guinée Bissau, installé dans les anciens quartiers de l'armée portugaise.

LES TOURISTES PARLENT DE CES LIEUX
diario-lug



Par la suite quelques impressions rapportées par les touristes âpres leur visites aux lieux historiques.

Nous avons choisi, entre les autres, celles qui nous sont apparues les plus significatives pour ceux qui s’apprêtent à visiter ces lieux.